Vendredi 29 septembre 2017 — Dernier ajout jeudi 18 juin 2020

Tir du Roy

Aussi appelé Abat Oiseau ou Tir au Papegai

La graphie Roy a été utilisée jusqu’en 1740 quand l’Académie française l’a modifiée en Roi. Le papegai ou papegault désigne un oiseau apparenté au perroquet.

Papegai est un mot du grec ancien issu de l’arabe babaḡā, on le retrouve

  • en turc : papağan ;
  • en catalan : papagall ;
  • en espagnol : papagayo ;
  • en portugais papagaio ;
  • en italien : papagallo,
  • en roumain : papagal,
  • en allemand : Papagei,
  • en néerlandais : papegaai,
  • en flamand : papegen,
  • en danois : papegøje,
  • en anglais : popinjay,
  • en écossais : papingo,
  • en russe : popugaj

Les traces les plus anciennes d’un tir à l’oiseau remontent à l’Iliade d’Homère où l’on cite des joutes d’archers tirant sur une colombe vivante attachée en haut d’un mât. A ce jeu dans l’Énéide de Virgile un premier archer rate la cible et plante sa flèche dans le mât, le second tranche le fil retenant la colombe qui s’échappe dans les airs, le troisième transperce l’oiseau en plein vol.

Depuis la fin du Moyen Age et l’existence des premières Compagnies d’arc, le tir à l’oiseau se pratique sur une cible en bois en forme d’oiseau d’environ 2 X 1 pouces fixée en haut d’une perche haute de 20 à 30 m. L’archer le plus adroit ou le plus chanceux touche l’oiseau qui doit tomber à terre, il est ainsi désigné Roy de la Compagnie pour un an.

De nos jours le tir du Roy se pratique à plat à une distance de 50m, toutefois en Picardie on continue souvent à tirer l’oiseau à la perche.

L’impact de la flèche doit être nettement visible sur le corps de l’oiseau entraînant ainsi sa chute par rupture des pattes. Un coup qui briserait les pattes directement ne serait pas considéré valable. La coutume veut que le Capitaine demande au nouveau Roy : « Comment as tu réussi ce coup ? » il doit répondre : « J’ai lancé de l’encoche et frappé du fer (ou de l’enferron) »

Le tir du Roy est une manifestation festive suivie d’un repas où les archers se retrouvent ensemble et y invitent leurs familles.

Tous les archers doivent respect et déférence au Roy

A noter que le 1er mai de chaque année, la 1re Compagnie de Vic sur Aisne organise le Tir du Roy de France où peuvent concourir les Roy de l’année

Le Roy reçoit une écharpe rouge.




Titre d’Empereur

Quand un archer réussit à devenir Roy trois années consécutives, alors il devient Empereur. Ce titre purement honorifique est attribué à vie et ne donne qu’un avantage de préséance dans les manifestations traditionnelles.

L’Empereur reçoit une écharpe violette.



Un peu d’ornithologie

L’usage voudrait que le Roy confectionne l’oiseau et décore la carte à utiliser pour le tir de l’année suivante, malheureusement même dans la Compagnie de Coignières cette coutume n’est pas souvent respectée, alors un archer a réalisé par avance une série d’oiseaux fidèlement reproduits dans leurs plumages respectifs.
De gauche à droite et d’avant en arrière vous reconnaîtrez :

Cliquez sur les miniatures pour les agrandir

info document -  voir en grand cette image

1 Tourne-pierre à collier 2 Chardonneret 3 Traquet pâtre 4 Pic-vert

info document -  voir en grand cette image

5 Pic épeiche 6 Mésange bleue 7 Pic noir 8 Tourterelle turque

info document -  voir en grand cette image

9 Loriot 10 Roitelet huppé 11 Sitelle torchepot 12 Rollier d’Europe