Samedi 30 septembre 2017 — Dernier ajout lundi 27 septembre 2021

Vocabulaire

Généralités sur les termes employés dans l’archerie

1) Vocabulaire employé au Beursault

Les premières Compagnies d’archers utilisaient des cibles en osier tressé en forme de berceau. Berceau se disait alors bers d’où ce nom de bersalt et les verbes berser, berseiller, bersoïer tirer à l’arc ainsi que par itérations successives le nom de beursault donné au jeu d’arc. Cette explication est plus convaincante que celle fréquemment utilisée disant que bersault vient de bersailler et bersailler de … beursault ! Le jeu se tirait à 25 toises soit 25 X 1,949m = 48,72m (de nos jours arrondis à 50m) les buttes étaient distantes de 28 toises soit 28 X 1,948 = 54,57m La carte (blason) est d’un diamètre de 0,45m soit la largeur d’un torse d’homme, le centre est à 1,10m soit la hauteur du défaut d’une cuirasse entre torse et jambes. Les cordons sont défavorables, on considère que la flèche a ricoché sur l’armure. Les flèches étant coûteuses à cette époque, on ne tirait qu’une flèche ce qui ne pénalisait pas trop les archers les moins fortunés.

Pour en savoir plus :

http://archersgvs.free.fr/lexique.html#_b



2) Termes anciens

Extraits du Dictionnaire d’ancien Francais de R. Grandsaignes d’Hauteville Edition Larousse 1947 par JL Dubreucq

  • Archegaie Flèche, javelot Etym. Espagnol azagaia qui a donné sagaie, arabe azzaghäva
  • Archerie Tir à l’arc
  • Archerot Jeune archer
  • Archie ou Archiée Portée d’arc
  • Archier ou Archoïer Tirer à l’arc
  • Archière Meurtrière pour tirer des flèches
  • Arçon Petit arc (rq : cf arçon d’une selle ou cheval d’arçon)
  • Bachelage Apprentissage de la Chevalerie
  • Baldré -dret -droi -drei Ceinture, baudrier
  • Bersalt Cible
  • Berseiller, Berser, Bersoïer Tirer à l’arc Étym. Bers, Berceau, d’où cible en osier tressé en forme de berceau
  • Bersëor ou Bersere Archer, tireur à l’arc
  • Berseret Qui sert à berser
  • Berserie Tir à l’arc, choses pour la chasse à l’arc
  • Colée Coup donné sur le col, accolade
  • Cuevre Carquois Etym. Germ. Kokur, all. Köcher, angl. Quiver
  • Descocher Forme ancienne de décocher
  • Descorder Enlever ou lâcher la corde de l’arc
  • Desfléchier Retirer les flèches plantées dans une armure
  • Deserer Lâcher, décocher
  • Deserre Détente d’une arbalète
  • Empennon – Empenon Talon d’une flèche garnie de plumes
  • Encordeler – Encorder Encocher une flèche
  • Encornure Partie d’un objet recouvert de corne ex : arc
  • Enferrer Garnir d’un fer
  • Enferron Pointe en fer d’une flèche
  • Entois Action de tendre l’arc
  • Esbaldrei – Esbaldré Ceinture, baudrier
  • Garrot Bâton, bois d’une flèche, trait d’arbalète
  • Grolle Corneille, corbeau d’où centre de la cible où l’on peignait généralement une corneille (rq : origine de « coup au noir » ?)
  • Jalet (cf illustration 1 ) Caillou rond, par extension bille d’argile séchée ou bille de plomb utilisé comme projectile
  • Marmot Singe puis enfant après le Xv eme (rq : origine du marmot au beursault ?)
  • Oltreberser Transpercer d’une flèche
  • Osche Entaille, encoche dans la poupée d’un arc
  • Papegai –Papegalt – Papejai Perroquet, oiseau de tir Etym. arabe babaghâ, allemand papagei, anglais popinjay
  • Pene Plume
  • Pener – Pinner Empenner
  • Raisiner Boire du vin (Rq : activité savoureuse heureusement conservée chez les archers !!)
  • Roc Tour au jeu d’échec Etym. Persan rokh, chameau portant des archers dans une tour
  • Roman – Romanz Récit de Chevalier en prose
  • Saïté- Sagete Flèche, javelot Etym latin sagitta
  • Saïtëor- Saïtere Archer
  • Saïter Lancer des flèches, percer de flèches
  • Tirade Action de tirer (à l’arc)
  • Turcois – Turquois Carquois Etym persan tarkash carquois
  • Vire Trait d’arbalète empenné en hélice ce qui imprimait un mouvement de rotation
  • Vireton Flèche rotative (cf illustration 2)




Illustration 1

L’arbalète à jalet comporte un réceptacle en cuir à la façon d’une fronde où l’on plaçait le projectile, l’utilisation de l’arbalète dans cette configuration doit être assez aisée.

arbalete a jalet
arbalete a jalet



















Arc à jalet d’un maniement très délicat voire dangereux puisqu’un réceptacle en cuir réunit deux demi cordes un peu plus haut que le point d’ancrage habituel de la flèche et qu’il faut armer l’arc « en biais » pour donner au projectile une trajectoire dégageante. En France médiévale ces armes étaient principalement utilisées à courte distance pour chasser les petits animaux et surtout les oiseaux. Ce type d’arc est répandu aussi dans différentes contrées asiatiques.

arc a jalet Taîlande
arc a jalet Taîlande
Arc a jalet Chine
Arc a jalet Chine

.






















Illustration 2

Nos lointains prédécesseurs archers avaient remarqué qu’un mouvement de rotation imprimé à une flèche améliorait la qualité de sa trajectoire. De nos jours les flèches bois sont dotées d’un empennage en plume naturelle, généralement de dindon. Pour un oiseau, les plumes qui sont naturellement légèrement incurvées donnent un meilleur profil d’aile et améliorent la portance. Pour une flèche cette légère forme courbe assure une certaine rotation à condition que les trois plumes soient issues ou d’une aile droite ou d’une aile gauche pour qu’elles puissent impulser un mouvement dans le même sens. Notons que certaines flèches modernes reprennent cette idée en amplifiant le phénomène de rotation par l’utilisation de matériaux synthétiques permettant des formes accentuées.

Pour en savoir plus :

http://tpe-aerodynamique.e-monsite.com/pages/ii-une-aile-un-profil/ii-1-profil-d-une-aile.html




3) Un peu de sémantique

Armer / Bander

Dans le langage commun bander un arc signifie tendre avec effort la corde d’un arc [pour lancer une flèche] Dans le langage des archers bander un arc c’est le tendre pour installer la corde, à cet effet on utilise une fausse corde ou le bien nommé bandoir. Mais sur le pas de tir l’archer arme son arc avant de décocher sa flèche.


Cible / Blason

Dans le langage commun une cible est un objectif sur lequel on tire avec une arme. Dans le langage des archers la cible peut être un animal 3D ou un support en paille, en mousse, sur lequel on dispose un blason papier :

  • en couleurs (dénommé à tort "cible anglaise" !!),
  • en noir et blanc blason beursault ou autres
  • d’une représentation animale ou toute autre




4) Expression "de but en blanc"

Dans le langage courant « de but en blanc » signifie : brusquement, sans détour. Cette expression d’origine militaire date du XVIIe siècle. Elle a remplacé la locution "de pointe en blanc" où « pointe » désigne l’endroit duquel on pointe ou on vise avec une arme à feu, le « blanc » étant la cible d’entraînement. But est une déformation de butte, la butte de tir est le point d’où l’on tire (nom encore utilisé de nos jours par les archers sur un beursault). "But" ne désigne donc pas la cible ou le but à atteindre mais le point de départ d’un tir de courte portée en ligne directe, tiré rapidement sans visée longuement préparée, d’où la notion de brusquerie. En tir instinctif on parle de but en blanc quand la distance à la cible correspond à l’équivalent d’une visée pointe en prise méditerranéenne c’est à dire sans pianotage.



5) Noeud d’archer

Avant la découverte des matériaux de synthèse, les archers utilisaient bien sûr des matériaux naturels malheureusement sensibles aux variations d’hygrométrie ou de température. C’est pourquoi une extrémité de la corde d’arc était montée comme de nos jours avec un œillet en épissure alors que l’autre extrémité bénéficiait d’un réglage de longueur par l’artifice d’un nœud particulier.

Noeud d'archer - JPEG - 10.3 ko
Noeud d’archer