Mardi 9 janvier 2018 — Dernier ajout samedi 18 septembre 2021

De quelques Auteurs

ESOPE (Ecrivain grec fin VIe siècle av notre ère)

L’AIGLE FRAPPÉ D’UNE FLÈCHE

Un aigle s’était perché au faîte d’un rocher à l’affût des lièvres. Un homme le frappa d’une flèche, et le trait s’enfonça dans sa chair, et la coche avec ses plumes se trouva devant ses yeux. À cette vue, il s’écria : « C’est pour moi un surcroît de chagrin de mourir par mes propres plumes. » L’aiguillon de la douleur est plus poignant, quand nous sommes battus par nos propres armes.

Fable reprise par La Fontaine dans "L’Oiseau blessé d’une flèche" Lien vers Château Thierry




PILPAÏ ( IIIe s. brahmane semi-légendaire de l’Inde, auteur sanskrit d’apologues traduits en pahlavi puis en arabe)

D’ UN CHASSEUR ET D’UN LOUP

Un grand chasseur revenant un jour de la chasse avec un daim qu’il avait pris, aperçut un sanglier qui sortait d’un bois et qui venait droit à lui. Bon dit le chasseur, cette bête augmentera ma provision. Il banda son arc aussitôt et décocha sa flèche si adroitement qu’il blessa le sanglier à mort. Cet animal se sentant blessé vint avec tant de furie contre le chasseur qu’il lui fendit le ventre avec ses défenses, de manière qu’ils tombèrent tous deux morts sur la place.

Dans ce temps-là il passa par cet endroit un loup affamé,qui voyant tant de viandes par terre en eut une grande joie. Il ne faut pas, dit - il en lui - même prodiguer tant de biens mais je dois , ménageant cette bonne fortune, conserver toutes ces provisions. Néanmoins comme il avait faim , il en voulut manger quelque chose. II commença par la corde de l’arc , qui était de boyau mais il n’eut pas plus tôt coupé la corde, que l’arc, qui était bien bandé, lui donna un si grand coup contre l’estomac, qu’il le jeta tout raide mort sur les autres corps. Lien vers BNF

Fable reprise par La Fontaine dans " Le loup et le chasseur" Lien vers Château Thierry